Image
Notre Héritage
Les Gens du Labrador
Il y a quatre cultures distinctes et séparées dans la région : les Inuits, les Innus, les Métis et les Colons. Au Labrador, l'Inuit, l'Innu et le Métis sont considérés être des autochtones. Il y a aussi une présence française dans l'Ouest du Labrador et dans le secteur du Détroit due à la proximité de la province de Québec.
 
Image
Innus du Labrador représenté par Sheilagh Harvey.
Nation Innu
Des preuves archéologiques suggèrent que les ancêtres Innus vivaient au Labrador il y a 7000 ans. Il y a deux groupes distincts d'Innus, les Mushuau Innus qui sont localisés à Natuashish, une communauté du nord et les Sheshatshiu Innus qui sont localisés dans la ville de Sheshatshiu, au centre du Labrador. Ceux-ci sont les deux seuls villages permanents d'Innus au Labrador. Les deux groupes sont descendants des chasseurs de caribous ancestraux. Beaucoup de colons européens les ont appelés Indiens, mais ils s'identifient comme Innu, qui se traduit «être humain».

L'Innu du Labrador parle Innu-aimun. Ce dialecte diffère entre les deux communautés de Natuashish et de Sheshatshiu, mais ces différences n'interfèrent pas avec la communication. L'Innu est très fier d'avoir gardé sa langue natale.

Le mode de vie des Innus est très important à leur culture. Ils étaient traditionnellement nomades. Ils voyageaient pendant l'hiver à travers le Québec et le Labrador pour chasser surtout le caribou. En été, ils se déplacaient vers l'eau pour pêcher. Le caribou était essentiel à la culture Innu. Il était non seulement utilisé pour la nourriture mais aussi pour se vêtir. Après une chasse réussie, l'Innu participe à un repas communautaire. Ce repas est essentiel et honore l'esprit du caribou.
 
Image
La danse des tambours Inuit.
Nunatsiavut
Les Inuits du Labrador ont réglé récemment une réclamation de terres ancestrales et ont formé leur propre gouvernement appelé Nunatsiavut. Une grande portion des bénéficiaires de cet accord habite en fait la région du centre du Labrador qui est à l'extérieur du secteur de réclamation des terres. Le nouveau Parc National Torngat est accessible par Nunatsiavut.

Pour plus d'informations visiter http://www.nunatsiavut.com
 
Nation Métis du Labrador
Au Labrador, les Métis sont des gens d'une descendance mélangée. Les Métis du Labrador sont uniques avec des ancêtres d'origine Inuit, Innu, Française, Écossaise, Irlandaise et Anglaise. Leur usage des terres de la grande province est cousu ensemble par les communautés et leurs vues créant liens et amitié.

Il est faux de croire que le seul vrai Métis est le Métis des Prairies. Les groupes d'autochtones et de colons des Territoires du Nord-ouest, du Nunavut et du Labrador sont aussi Métis. Au Labrador, les Métis se trouvent en grands nombres dans le centre et le sud du Labrador, à partir du Lac Melville jusqu'à Mary's Harbour et dans divers secteurs du Détroit.

En tant que membre de la communauté autochtone, tout comme l'Innu et Inuit, le Métis a dû adopter le mode de vie aborigène pour survivre sur les terres du Labrador. Comme pour beaucoup de groupes du Labrador, la vie était guidée par les saisons. Le Métis pêchait et chassait le phoque et le gibier en été ;, puis chassait et piégait dans les baies et les terres boisées pendant l'hiver, qui est alors trois mois plus long que l'été.

En 1941, au début de la construction de la base aérienne, plusieurs familles Inuits et Métis ont fini par s'installer temporairement ou de façon permanente à Goose Bay, Labrador. Les familles Métis ont choisi cette migration à la recherche d'un nouveau mode de vie. Dans les années 1960, le gouvernement de Terre-Neuve et Labrador a fermé beaucoup de petits villages Métis et a centralisé les gens dans des villages autour du Lac Melville afin de pouvoir offrir plus d'opportunités aux familles. Les Métis du Labrador demandent maintenant que leurs racines autochtones soient reconnues par les gouvernements fédéraux et provinciaux.

Pour plus d'informations, visiter http://www.labradormetis.ca
 
Image
Famille Colons
Les Colons de Labrador
Colon est le nom qui a été donné aux gens de descendance "non-aborigène" qui se sont installé au Labrador. Ce nom a été fortement utilisé par les groupes autochtones pour affirmer leur propre identité culturelle. Plus tard, après s'être installé dans le centre du Labrador, les Colons se sont identifiés en tant que « Labradorians ». Ces gens se sont habitués à la terre et ont suivi les techniques et les adaptations des peuples locaux, comme l'Innu et l'Inuit.

Dans les années 1760, les Moravians ont voyagé vers les régions du nord du Labrador et y ont construit des missions. Ils ont participé dans aux diverses industries et se sont établis de façon permanente.

Pas tous les colons étaient de descendance Européenne, mais beaucoup l'étaient. Ils ont traversé l'Atlantique pour profiter de la pêche abondante et des terres nouvelles et vierges. La terre foisonnait d'animaux qui pouvaient être utilisés pour le commerce de fourrures et la mer débordait de poissons.
 
This page: 2,324 visits since July 29, 2008